coronavirus

Coronavirus

Préconisations, messages et gestes à tenir.

Coronavirus

 

Afin de contribuer à la lutte contre l’épidémie de Coronavirus, nous avons une équipe impliquée et informée qui reçoit des messages réguliers des autorités académiques et nationales dont le Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique.

Les préconisations et les messages sur les gestes à tenir sont les mêmes que ceux indiqués dans les médias.

 

 

1 - Confinement ?

Compte-tenu du passage au stade 2, les mesures de mise en quarantaine pour les personnes revenant de Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie sont supprimées.

Les élèves revenant de ces zones doivent donc être scolarisés normalement, les enseignants et les personnels reprennent leur travail.

 

2 - Identification de cinq zones particulières

En raison du nombre de cas positifs détectés, cinq zones du territoire national justifient des mesures restrictives. Ces zones sont appelées « clusters ».

La liste des clusters est susceptible d’évoluer tous les jours en fonction de l’évolution de la propagation de l’épidémie.

La liste est mise à jour sur le site gouvernemental : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

 

Liste au 05 mars 2020 – 20h

1) Les territoires des communes de Creil, Crépy-en-Valois, Vaumoise, Lamorlaye, Lagny-le-Sec, La Croix Saint Ouen, Montataire, Nogent-sur-Oise et Villers-Saint-Paul dans le département de l’Oise.

2) Le territoire de la commune de la Balme-de-Sillingy en Haute-Savoie.

3) Les territoires des communes d’Auray, Carnac et Crac’h en Morbihan

4) Les territoires des communes de Brec’h et Saint-Pierre-Quiberon dans le Morbihan

5) Un cluster dont la définition reste floue dans le département du Haut-Rhin.

La lecture combinée des arrêtés préfectoraux invite à considérer que le territoire de ce cluster du Haut-Rhin est constitué des communes de Bernwiller et Hésignue.

3 - Mesures applicables dans les clusters

Les établissements scolaires situés dans le territoire des clusters sont fermés.

Les élèves et les enseignants et personnels de ces établissements doivent rester chez eux.

Les chefs d'établissement organisent une continuité pédagogique pour maintenir un contact régulier entre l’élève et ses professeurs. Cette continuité pédagogique s’appuie notamment sur les réseaux existants (espaces numériques de travail, messageries électroniques ou outils similaires propres dans les établissements privés).

Les élèves et les enseignants et personnels habitant dans le territoire des clusters et scolarisés ou travaillant dans un établissement situé en dehors du territoire du cluster, ne doivent pas se rendre dans leur établissement et doivent rester chez eux.

Les responsables légaux des enfants et les enseignants et personnels concernés déclarent la situation à leur chef d'établissement. Cette déclaration est accompagnée d’un justificatif du séjour dans la zone considérée (billet d’avion ou de train, facture d’hôtel, de location de voitures, …) ou à défaut, d’une déclaration sur l’honneur.

Les élèves concernés bénéficieront de la part de leur établissement des mesures de continuité pédagogique décrite ci-dessus.

Les activités périscolaires sont également suspendues.

Dans les départements dans lesquels sont situés les clusters, les préfets peuvent prendre des dispositions restrictives supplémentaires notamment interdiction de toutes les sorties scolaires et de tous les rassemblements.

 

4 - Précisions sur les mesures applicables aux clusters

Les instructions gouvernementales confirment que la donnée essentielle à prendre en compte est le lieu de résidence.

En conséquence :

Les élèves ne résidant pas dans un cluster mais ayant circulé temporairement dans un cluster ne sont pas concernés par les mesures restrictives et doivent donc poursuivre une scolarisation normale.

De même, les élèves ne résidant pas dans un cluster mais dont un parent travaille dans le territoire d’un cluster ne sont pas concernés par les mesures restrictives et doivent donc poursuivre une scolarisation normale.

 

5 - Les voyages

Les voyages scolaires à l’étranger sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Les voyages programmés sont annulés jusqu’à nouvel ordre ou reportés. Cette interdiction de départ s’applique également aux voyages à destination d’un pays de l’Union européenne.

Les voyages scolaires dans les territoires des clusters nationaux sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Le transit et l’escale par ces territoires sont interdits.

 

6 - Echanges de correspondants (mobilités « entrantes »)

L’accueil des élèves et des personnels en provenance de l’étranger peut être maintenu mais il appartient aux chefs d’établissement de vérifier, en lien avec leurs correspondants étrangers et, en cas de besoin, avec l’appui de chaque délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération (DAREIC), que le lieu de provenance (ou de transit) n’est pas situé dans une zone où le virus circule activement et, le cas échéant, de bien vérifier quelles sont les dispositions prises par le pays d’origine en ce qui concerne les voyages scolaires et les mobilités des élèves et des personnels.

 

7 - Scolarisation des élèves dont un parent est identifié comme « cas contact » ou « cas confirmé »

Un « cas contact » est une personne ayant été en contact avec un cas confirmé.

Un « cas confirmé » est une personne pour laquelle un prélèvement a confirmé l’infection.

Les élèves dont l’un des parents est un « cas contact » sont scolarisés normalement.

Les élèves dont l’un des parents est un « cas confirmé » ne sont pas admis dans leur établissement scolaire. Ils bénéficient de la continuité pédagogique.

 

8 - Conséquences pour les enseignants

Les enseignants, fonctionnaires et agents publics de l’Etat, ne pouvant se rendre à leur travail soit parce que leur établissement est fermé, soit parce qu’ils résident dans le territoire d’un cluster, soit parce qu’ils ont séjourné dans la province de Hubei en Chine ou dans l’un des clusters, se verront proposer d’exercer leurs fonctions en recourant aux espaces numériques de travail ou dispositifs numériques équivalents lorsque cela est possible.

Pour Saint Michel, il s’agit de passer par Ecole Directe.

 

9 - Examen et contrôle continus

Les élèves empêchés de se rendre à une épreuve, notamment dans le cadre des épreuves communes de contrôle continu du baccalauréat, repasseront l’épreuve dans les mêmes conditions dès le retour à la normale.

 

10 - Organisation des Portes ouvertes dans les établissements

Aucune instruction spécifique à l’organisation des opérations Portes ouvertes n’a été émise.

Sauf instruction locale plus restrictive la seule règle nationale qui s’applique est celle de l’interdiction des rassemblements de plus de 5000 personnes en milieu confiné.

 

11 - A Saint Michel :

  • A ce jour, aucun cas n’est à signaler au sein de l’Institution.
  • Un agent passe deux fois par jour dans toutes les toilettes de l’établissement pour vérifier et/ou remplacer les doses de savon. Nous faisons appel à la discipline de tous les élèves pour que le savon ne soit pas gaspillé !
  • Les responsables de vie scolaire sont au courant des mesures à prendre en cas d’infection d’un élève.
  • Pour les célébrations, les consignes de la Conférence des évêques de France sont appliquées.
  • Par mesure d’hygiène, merci d’éviter tous les contacts physiques.
  • Les différentes entreprises intervenant dans le cadre des travaux sont soumises aux mêmes règles.

 

Au vu de la situation, je vous demanderai de consulter régulièrement la messagerie d’école directe si des consignes particulières nous étaient imposées.

 

Nous vous assurons de tout mettre en œuvre pour préserver la sérénité et la sécurité de chacun.

 

Christophe LOBRY, Chef d’établissement